Imprimer

La dénaturation alimentaire et l’aliment originel


QUE FAIRE

  • Préférer les aliments originels provenant de cultures biologiques ou délevages non-industriels
  • Rechercher les circuits courts
  • Privilégier les fruits, légumes au poids (frais plutôt que conserves, …)
  • Ne consommer que des fruits et légumes de saison
  • Eviter les produits raffinés (huiles, farines, sucre, sel, lait !...)
  • supprimer les plats industriels préparés
  • Renoncer aux « calories vides »
  • Renoncer aux modes de cuisson toxiques
  • Cuisiner soi-même
  • Privilégier les produits Bio

A PROPOS DES ALIMENTS BIO

  • Il est recommandé de consommer le plus souvent possible des légumes et des fruits BIO
  • Néanmoins le prix plus élevé peut être un frein pour de nombreux consommateurs
  • Vous trouverez ci- après un liste qui reprend les aliments qui peuvent éventuellement être consommés non-Bio parce qu’ils sont cultivés différemment ou qu’ils sont épluchés avant consommation.

Aliments

 

Normal

Raisons

ananas

 

X

Pelé

avocat

 

X

Pelé

aubergine

 

X

Pelé

cantaloup

 

X

Pelé

maïs sucré

 

X

Pelé

mangue

 

X

Pelé

melon miel

 

X

Pelé

melon d’eau

 

X

Pelé

pois

 

X

Gousse protectrice

oignon

 

X

Pelure de protection

patate douce

 

X

Pelé

asperge

 

X

Pousse tôt au printemps

= moins d’insectes

chou

 

X

Les feuilles extérieures absor-

bant les pesticides sont enle-

vées avant d’arriver au marché.

 kiwi

 

X

Protégé par les guêpes

A PROPOS DES MODES DE CUISSON

  • L’alimentation saine ne réside pas seulement dans le choix des aliments mais aussi dans son mode de préparation dont la cuisson.
  • La cuisson des aliments présente des avantages et des inconvénients. Elle est nécessaire, voire même indispensable, pour certains aliments (céréales, certaines viandes et légumes, …)
  • Les modes de cuisson agressifs tels que le fritures, les cuisons à la poele zr lzq cuissons à température élevés vont produire des substances toxiques qui sont toxiques voire cancérogènes (molécules de Maillard)
  • Il faut donc privilégier les cuissons qui préservent au mieux la valeur nutritive des aliments :
    • cuisson vapeur,
    • à l’eau,
    • à l’étouffé,
    • en marinade, …
    • Température basse (max 110 °)

Substances

Aliments

Acrylamide

Pommes de terre frites.

Benzopyrène

Poissons fumés, fritures, grillades

sur barbecue.

Amines hétérocycliques

Viande grillée, barbecue.

Hydroxyméthylfurfural

Sucreries cuites et miel chauffé.

Acroléine

Matières grasses surchauffées.

Willy Vandenschrick, D.O.
Ostéopathe – nutrithérapeute
Diététicien - nutritionniste